Accueil > Blog > Acheter > Changements des prêts hypothécaires non assurés pour les acheteurs depuis le 1er juin, 2021

Changements des prêts hypothécaires non assurés pour les acheteurs depuis le 1er juin, 2021

02 juin 2021

Même avec une mise de fonds importante, le taux minimum admissible pour un prêt hypothécaire non assuré sera le plus élevé du taux du contrat hypothécaire plus 2 %, ou 5,25 %. Pourquoi ?

L'objectif est de protéger les acheteurs avec peu d’argent et qui ont peu de marge de bouger en cas de hausse des taux. En d'autres termes, cela rendra plus difficile pour les acheteurs de se qualifier pour un prêt hypothécaire et réduira le montant du prêt hypothécaire pour se qualifier d'environ 5 %. Le but n'est pas seulement de ralentir le marché de l'habitation en réduisant la demande tout en forçant les Canadiens à épargner davantage. Il s'agit de protéger les mesures actuelles de la qualité des prêts et de s'assurer qu'elles restent très solides. Il est clair que le marché de l'habitation a été très chaud dans certaines régions du Canada en raison d'un manque d'offre, d'une demande accrue et d'appels d'offres concurrentiels, alors que, dans le même temps, les Canadiens étaient déjà très endettés.

Mais la semaine dernière seulement, le gouverneur de la Banque du Canada a déclaré que la qualité des prêts hypothécaires avait diminué pendant la pandémie et que la banque centrale a répété les avertissements selon lesquels le marché du logement représentait l'un des plus grands risques pour le système financier Canadien. Les défauts de paiements sur les cartes de crédit restent également très faibles. Les niveaux d'endettement sont peut-être élevés, mais les Canadiens gèrent toujours leurs paiements de manière efficace. Cependant, cela reste un risque dans le cas où l'économie continue de se rétablir et nécessite moins de relance. Ce type de dynamique pourrait créer la tempête financière parfaite pour les ménages vivant si près de la marge qu'ils pourraient être incapables d'effectuer leurs versements hypothécaires si les taux commençaient à augmenter. Le BSIF (Le Bureau du surintendant des institutions financières) essaie de protéger non seulement les propriétaires, mais aussi le prêteur.

Si vous cherchez une maison, assurez-vous d'être préapprouvé! Vous pouvez bénéficier de droits acquis en vertu du test de stress actuel pour ceux qui ont été approuvés avant le 1er juin, mais c'est à la discrétion du prêteur. Donc, ne présumez pas que les règles de droits acquis s'appliquent sans vérifier au préalable. La bonne nouvelle, c'est que nous avons un système financier Canadien solide et que les ménages Canadiens ont fait preuve de résilience dans ce contexte économique. Pourtant, il est toujours logique sur le plan financier d'être prudent, même si le test de stress est plus strict il n'aura qu'un effet modeste sur le marché du logement au second semestre de l'année alors que les plans de réouverture économique entrent en vigueur. Nous verrons également à quel point les bilans des grandes banques sont solides pour le 2e trimestre à partir d’aujourd’hui.

 


Partager

Désirée Till

Courtier immobilier résidentiel

514 943-5646